Maison durable

Qu’est-ce qu’une maison écologique ?

Par définition, une maison durable est une habitation écologique et respectueuse de l’environnement. Il existe plusieurs façons pour construire ce type de bâtiment en fonction des envies du propriétaire ou encore de ses moyens. D’ailleurs, bien qu’une maison écologique coûte un plus cher qu’une maison traditionnelle, elle bénéficie cependant d’aides financières non négligeables et offre une occasion pour réaliser de véritables économies d’énergies et rentabiliser l’investissement initial. Au cours de cet article nous reviendrons avec Sofath sur les avantages ainsi que les caractéristiques des maisons écologiques.

Les caractéristiques d’une maison durable

Écologique, verte, autonome, passive, bioclimatique… il existe de nombreuses appellations pour désigner une maison durable. D’après Sofath ce sont des bâtiments qui prennent en compte l’aspect environnemental. Il s’agit d’un type de construction qui diffère des maisons classiques au niveau de la conception, des matériaux utilisés ou encore des installations (eau, électricité, chauffage).
Généralement, une maison durable est conçue pour réduire les dépenses énergétiques. Pour cela, elle doit posséder au moins l’une des caractéristiques suivantes :
● L’utilisation de matériaux de construction écologiques, tels que le bois, la brique, la pierre ou encore des matériaux recyclés et recyclables.
● L’isolation thermique, et le choix des isolants tels que la laine de bois, la ouate de cellulose…
● La mise en place des installations énergétiques vertes et écologiques, comme l’autoconsommation photovoltaïque, la géothermie, l’aérothermie, etc.

Les avantages d’une maison écologique

En dehors des bienfaits environnementaux, une maison durable offre plusieurs avantages :

● La possibilité de bénéficier des aides financières et des réductions fiscales dédiées à la construction de bâtiments écologiques.
● La participation à la réduction des matériaux toxiques et des émissions de gaz, et donc la garantie d’un air intérieur de qualité.
● La réalisation d’économies d’énergies et donc d’argent.

Les différents types de maisons durables

La maison bioclimatique : une habitation bioclimatique est conçue par rapport à son environnement. Le principe fondamental est qu’elle doit s’adapter et tirer plus de bénéfices de ce dernier sans pour autant l’endommager. La maison durable produit donc son énergie à partir des ressources disponibles.
Les maisons bioclimatiques privilégient aussi l’installation de panneaux solaires, d’éoliennes, de la géothermie ou encore de l’aérothermie.

Maison passive : il s’agit d’une habitation avec une forte inertie, qui consomme peu d’énergie. Dans ce type de construction, l’accent est mis sur l’isolation, car elle contribue à la minimisation des besoins en climatisation ou en chauffage.

La maison autonome : les maisons autonomes, sont des constructions qui génèrent leur propre énergie, et ne dépendent donc pas des énergies fournies par les moyens traditionnels. Plusieurs solutions permettent d’atteindre de tels résultats, comme l’énergie éolienne, le solaire, la géothermie, l’aérothermie, l’énergie hydraulique, etc.

Pour conclure, même si une maison durable peut coûter plus chère qu’une maison traditionnelle, il faut souligner qu’elle offre des avantages beaucoup plus intéressant (respect de l’environnement, économies d’énergie, etc.). Mieux encore ce type d’habitation représente aussi un très bon investissement dans la mesure où il peut se transformer en une source de revenus en produisant de l’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *