Panneaux solaires

Des capteurs solaires pour l’intérieur

Les nouvelles technologies vertes se multiplient chaque jour dans le but de nous détacher de notre dépendance vis-à-vis des énergies fossiles. Et la solution la plus sûre dépend de l’exploitation de l’énergie solaire. Un groupe de chercheurs chinois et suédois ont développé un module photovoltaïque hors du commun, en raison de son installation qui est destinée à l’intérieur. On vous laisse découvrir les détails de cette invention avec Habitat ENR, société spécialisée dans les solutions énergétiques.

Une invention futuriste prometteuse

Le nouveau type de panneaux photovoltaïques diffèrent grandement de ceux que l’on connaît actuellement, bien qu’ils fonctionnent selon le même principe : rassembler la lumière pour produire de l’électricité, cette nouvelle génération de capteurs solaires est destinée à être mise en place à l’intérieur dans l’objectif d’emmagasiner l’énergie à partir des sources lumineuses ambiantes.

Bien que leur puissance est faible par rapport à des capteurs classiques, elle peut quand même produire suffisamment d’électricité pour couvrir les besoins d’un appartement.

Avec la propagation d’appareils connectés, cette nouvelle génération de capteurs peut être une option intéressante pour alimenter quotidiennement les dispositifs avec une énergie verte.

D’après Habitat ENR, ces modules solaires futuristes seront aussi capables de réutiliser l’énergie dégagée quotidiennement par les appareils lumineux.

Des résultats impressionnants

L’idée des panneaux intérieur est partie d’un constat simple : on consomme beaucoup d’électricité pour l’éclairage quotidien, cependant toute la lumière produite n’est pas exploitée ou utilisée. Au-delà de ça, dès que la lumière subit une réfraction, elle est perdue. Les scientifiques sont alors partis de cette idée, dans l’objectif de créer un circuit fermé dans lequel la lumière est réutilisée et exploitée dans la production de l’électricité qui pourrait servir à d’autres dispositifs, surtout ceux que nous utilisons au quotidien.

D’après Habitat ENR, ces nouveaux capteurs sont constitués à partir des cellules solaires peu coûteuses et organiques à la fois et qui pourront même servir pour la production de modules plus volumineux. Ainsi, la couche absorbante de capteurs est constituée de plusieurs matériaux receveurs et donneurs mélangés ensemble, ce qui la rend capable d’emmagasiner des lumières de différents spectres.

Toujours au stade d’expérimentation, il s’agit encore de prototype. À l’heure actuelle, le rendement de ces capteurs s’estime à 26,1%, mais il y a toujours des possibilités d’amélioration. Il est même possible qu’ils soient fabriqués sous forme de revêtements de surfaces, ou pour un usage industriel dans les hôpitaux et bureaux dans un premier temps.

D’ailleurs, bien que ces travaux semblent très prometteurs, ils ne pourront remplacer les panneaux photovoltaïques classiques. Mais, on espère tout de même les voir bientôt débarquer en France, non seulement ils couvriront les besoins quotidiens en électricité, mais ils participeront aussi à l’écologisation de nos habitations. Pour le moment, si vous souhaitez rendre votre maison plus écologique, nous vous invitons à contacter Habitat ENR, son équipe professionnelle ne vous guidera pas seulement vers la meilleure solution, mais vous fera aussi un bilan énergétique gratuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *